• Mon vendeur de gazon synthétique joue-t-il avec le feu?

Mon vendeur de gazon synthétique joue-t-il avec le feu?

Posté le 17/02/2017 - Publié dans #ARTIFICALGRASSLOVERS

Mon vendeur de gazon synthétique joue-t-il avec le feu ?

 

La plupart des fournisseurs affirment que leurs pelouses répondent aux exigences de sécurité anti-incendie. Est-ce vrai ? Pour le savoir, Exelgreen a mené l'enquête auprès d'un concurrent. Les résultats sont stupéfiants.

Tout feu tout flamme ! Depuis 2012, on assiste à une surenchère de certains revendeurs de gazon synthétique. À les écouter, leurs produits sont les plus beaux et les plus sûrs. Les plus beaux ? Pourquoi pas. Après tout, la notion est subjective et n'engage que ses auteurs. Les plus sûrs ? La promesse nous interpelle.

Annoncer à grand renfort de pictogrammes qu'un gazon synthétique est classé au feu : voilà une pratique commerciale troublante. Chercherait-on à tromper les acheteurs, quitte à leur faire courir des risques ? La question est d'autant plus préoccupante si le gazon est destiné à un ERP (établissement recevant du public) ou utilisé lors d'un évènement.

Pour dissiper - ou confirmer - nos doutes, nous avons mené l’enquête. Première étape : taper « gazon synthétique » sur Google. Nous avons visité le premier site trouvé, gazons-synthétiques.net. Bonne pioche, à première vue. Ici, tous les gazons synthétiques sont classés au feu avec des pictogrammes très rassurants.

 


Chez Exelgreen, nous savons ce que la règlementation anti-incendie implique puisque l'ensemble de notre collection « Décoration », destinée à un usage événementiel, est certifiée BFL-S1 ou CFL-S1. Le classement au feu engendre une étape de production supplémentaire, avec un surcoût de l'ordre de 15%. Or, notre concurrent l'assure, tous ses gazons synthétiques sont certifiés. Comment est-ce possible ?

Mais comme chez Exelgreen nous sommes pragmatiques, nous avons décidé de vérifier cela par nous-mêmes, en commandant un rouleau de gazon synthétique. Nous avons choisi le César, doté d'un honorable classement au feu BFL-S1. Justement  nous avons un salon dans quelques semaines, Avec ce gazon, c'est sûr, on va pouvoir dormir tranquille !

 

Quelques jours plus tard, nous recevons le rouleau. Conforme en tout point à la description. Reste à savoir s'il a vraiment la Certification Feu. Pour en avoir le cœur net, nous envoyons un échantillon à l’IFTH (Institut Français du Textile et de l'Habillement), un laboratoire qui réalise les tests de classement au feu et émet les procès-verbaux pour ce type de matériau.

 

Quatre semaines plus tard, le couperet tombe. Nous avions raison d’être sceptiques : le gazon synthétique testé n'obtient qu'un classement EFL-S1. Autrement dit, il ne peut en aucun cas être utilisé dans un ERP ou pour un évènement public. Comment allons-nous faire ? Notre salon est  la semaine prochaine !

 

Nous décidons d’appeler gazons-synthétiques.net, soit la société James Grass, pour en savoir plus. Peu loquace, notre interlocuteur nous demande d'envoyer un email… Disciplinés, nous nous exécutons. La demande est urgente, notre salon se tient ce week-end et la commission exige le procès-verbal de classement au feu !

 

>> Bonjour,

>> Je vais utiliser le gazon que j'ai acheté dernièrement chez vous lors d'une exposition le week-end prochain. Les organisateurs me demandent un PV de classement au feu.

>> Pourriez vous m'indiquer si votre gazon possède ce classement et m'en transmettre très rapidement une attestation ou copie ?

>> Dans l'attente de votre réponse.

>> Cordialement

 

Le lendemain, nous recevons le sésame. Le document, rédigé en anglais, semble confirmer le classement au feu du produit. Nous sommes sauvés : nous allons pouvoir utiliser notre gazon !

 

 
À y regarder de plus près, le doute commence à s'installer. S'agit-il bien d'un document officiel ? Il y est indiqué que le but du test (« Aim of the test ») est : « Determination of the fire behavior ». Il s'agit donc là d'une simple recherche de réaction au feu et non d'un procès verbal, seul document valable pour un ERP ou un évènement public. En envoyant ce type de document il pensait certainement avoir à faire à un client qui ne connaît pas la règlementation !

Par ailleurs, sur la deuxième page, une mention attire notre attention : « infill with sand : 5kg/m² ».


Pour espérer obtenir un classement au feu, il nous faut donc verser du sable sur notre gazon synthétique, à raison de 5 kg par mètre carré. Ce « détail », le fournisseur s'était bien gardé de le préciser sur son site internet … Dommage, nous n'avions pas prévu d'aménager un bac à sable sur notre stand ! En l’état, le gazon synthétique n'a donc aucun classement au feu.

 

Dans le doute, nous demandons confirmation à gazons-synthetiques.net. La réponse est stupéfiante :  

 



Pour résumer : vous avez acheté un gazon synthétique classé au feu BFL-S1 qui, en définitive, s’avère n’avoir qu’un classement hypothétique EFL-S1. Sans document Procès-verbal , votre gazon synthétique n’a aucun classement feu. Mais comme les contrôles sont peu fréquents, vous pouvez l'utiliser sans problème. Dans la même logique, et pour faire preuve du même cynisme, pourquoi pas ne pas conduire sans ceinture de sécurité ?

 

L’exemple de gazons-synthétiques.net est révélateur des pratiques de la plupart des revendeurs de gazon synthétique. Nous avons relevé sur plusieurs sites Internet des informations peu claires, voire douteuses, relatives à la sécurité incendie des pelouses vendues en ligne. Florilège…

 



Le classement au feu

Pour tous savoir sur le classement au feu nous vous invitons à lire la page : https://www.exelgreen.com/fr/content/51-tout-savoir-sur-le-classement-feu

 

Partager