Préparation du sol avant la pose

Eliminer l’herbe existante.
Utiliser de préférence un désherbant total à base de glyphosate permettant une action efficace et rapide. Veillez à respecter les conditions d’emploi.
Après avoir arrosé votre sol, retourner la terre de 5 à 10cm de profondeur. Le labourage permettra une assise stable pour la réalisation du gazon synthétique.
Niveler et casser les mottes, couper les racines et enlever les débris et cailloux.
Egaliser le terrain et éliminer certains accidents qui ne seraient pas esthétiques après la mise en place du gazon synthétique. Il faut combler les trous, aplanir les bosses. D'une manière générale, chercher à obtenir un terrain avec des formes douces (ou parfaitement plat).
Si le sol est très difficile à travailler nous conseillons de l’égaliser à l’aide d’une grave c’est à dire d'un mélange de sable et de gravillons.
Compacter le sol à l’aide d’un rouleau à gazon ou d’une plaque vibrante. Le sol doit être compact pour accueillir le gazon synthétique.
A éviter lors de la préparation de votre sol
Eviter un sol mal nettoyé avec des cailloux, morceaux de bois, racines apparentes. Un sol mal nettoyé peut provoquer une altération plus rapide du tapis et nuire à l’esthétisme de la réalisation finale.
Eviter la présence de trous et crevasses. Veiller à la bonne planéité de votre sol. La présence de trous ou de crevasses peut abimer le tapis et favoriser la stagnation des eaux de pluie.
Eviter le mauvais écoulement de l’eau. Veiller à ce que le sol permette une bonne évacuation des eaux de pluie. Si la terre ne permet pas un écoulement satisfaisant, épandre avant l’installation un lit de sable de rivière (environ 5 cm) pour accélérer le drainage. La stagnation d’eau peut provoquer l’apparition du mousse sur le gazon synthétique et une altération du tapis.

Accessoires